Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sélection romans Prix Interpol'Art 2015

Publié le par Interpol'Art

Sélection romans Prix Interpol'Art 2015

Le Figaro Littéraire

Une ténébreuse affaire. Une enquête sur l'épuration qui renoue avec le meilleur du roman noir sur fond historique. C'est une ténébreuse affaire que met en scène Elsa Marpeau dans sa cinquième « Série noire », une suite de crimes et de châtiments dans un petit village d'une Yonne très peu républicaine sous l'Occupation et au moment de l'épuration. Six décennies après les faits, le dossier semblait clos, mais la mort brutale d'un professeur d'histoire-géographie un peu trop curieux l'a brutalement rouvert. Tondue à la Libération Le capitaine Garance Calderon, officier de gendarmerie que les lecteurs d'Eisa Marpeau connaissent bien, mène l'enquête avec subtilité pour savoir qui pouvait en vouloir à Mehdi Alzem, l'enseignant mort d'une étrange manière en plein pays de chasse. En detective méthodique, elle commence par ses voisins patibulaires. Rapidement, le capitaine Calderon comprend que les membres de la famille Marceau — enfants, parents, grands-parents — cachent de très vilains secrets, notamment celui de Marianne Marceau, la soeur de Paul et de Colette, tondue à la Libération pour avoir succombé aux charmes d'un officier de la Wehrmacht... et qu'ils ne veulent surtout pas que l'on parle. «La guerre, les Allemands, les collabos, les tondues... Ça leur sert à quoi, aux gens, de savoir tout ça, aujourd 'hui ! » Faisant alterner les séquences du passé et les séquences contemporaines, Elsa Marpeau a le don de fouiller les dossiers de l'Histoire pour mettre à jour de cruelles injustices. Servi par une écriture fluide et musicale, son roman noir rural possède un charme singulier. Il y a chez elle quelque chose d'un Fajardie en jupons — et ce mot «jupons » n'a rien de péjoratif. Il évoque les amazones saturniennes de Barbey d'Aurevilly et Laurence de Cinq- Cygne, la magnifique héroïne de Balzac dans Une ténébreuse affaire. Des femmes capables de monter à cheval, de tirer au pistolet et de dire la vérité. Émouvante et romantique, menant son enquête seule, un peu à la manière d'un privé américain, le capitaine Garance Calderon est leur soeur en désolante lucidité. Le suspect qu'elle aimerait confondre, c'est le gros animal social, ce démon collectif par qui l'injustice et le crime recommencent toujours.

Lapaque

Commenter cet article