Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sélection BD Prix Interpol'art 2015

Publié le par Interpol'Art

Sélection BD Prix Interpol'art 2015

Un certain Cervantès - Christian Lax

Miguel de Cervantès a imaginé le personnage de Don Quichotte de la Manche au 16ème siècle. Christian Lax le réinvente sous les traits de Mike Cervantès, un ancien marine qui s’est engagé non pas pour tenter de fourguer la soi-disant démocratie américaine aux afghans mais parce qu’il n’avait pas trop le choix. Il revient de cette croisade contre les forces du mal avec le syndrome de stress post-traumatique et plus de main gauche. Bibliothécaire à San-Francisco, il découvre l’œuvre de Cervantès et l’Inquisition. En 2008, celle-ci est toujours bien présente, loin d’avoir dit son dernier mot. Quand le responsable de la bibliothèque lui demande d’évacuer des rayons Edward Abbey, Charles Bukowski, Hubert Selby, William Burroughs, des écrivains qui n’hésitent pas à tremper leur encre dans la nitroglycérine pour raconter l’Amérique ou encore Charles Darwin et son Origine des espèces, Mike Cervantès pète un câble. Il embarque les livres interdits, kidnappe au passage un Sancho Pança latino et, à bord de sa Rossinante sur roues, part en croisade contre l’injustice sous toutes ses formes. Ce roman graphique nous raconte la fuite en avant d’un désespéré de la vie et nous fait voir à quel point les similitudes entre notre époque et celle de Don Quichotte sont grandes. Dans le fond, nous dit l’auteur, rien n’a changé. À part les cellules de soutien psychologique qui ne devaient pas exister en 1571, tout y est : les banques qui font faillite et la spéculation. Les riches, les pauvres. Quant aux immigrés (maures, juifs), c’est par bateau-charter qu’on les remballait, l’avion n’ayant pas encore été inventé. Un sacré bouquin ! Christian Lax donne son point de vue. Propose un angle d’attaque graphique et narratif original. Il s’insurge contre notre société avec autant de panache que Don Quichotte, celui d’hier et d’aujourd’hui. Les dialogues sont super bien écrits : incisifs, drôles, pertinents, justes, effrontés. Le dessin, réaliste et tout en finesse, propose plein de trouvailles graphiques plus judicieuses les unes que les autres en rapport avec le Don Quichotte de Miguel de Cervantès. La couleur, grise, légèrement bleutée, parfois noire se prête aussi bien aux paysages de l’Arizona ou de l’Illinois qu’à la ville de New-York. Si Un certain Cervantès pouvait faire naître des vocations, peut-être que le monde se porterait un peu mieux. Allez, faut avoir la foi (pas celle d’Isabelle la Catholique ni celle de Ronald Reagan, Georges Bush senior et junior et leurs trop nombreux émules) !

Brüsel.com

Commenter cet article